Cuisine nationale anglaise

Le conservatisme et le pédantisme des Britanniques se manifestent non seulement dans l'apparence et le comportement, mais aussi dans les particularités de la cuisine nationale. Les plats anglais traditionnels sont simples et faciles à utiliser. Malgré cela, dans la cuisine nationale anglaise, il existe une liste de plats qui devraient certainement être essayés par tout touriste qui a visité le "foggy Albion".

La cuisine nationale de l'île regorge de traditions. En termes de nourriture, les Britanniques n'ont pas beaucoup d'imagination et ne sont pas enclins à expérimenter. Ils ont des préférences spécifiques pour chaque repas..

Il est de coutume pour les Britanniques de prendre le petit-déjeuner avec une omelette avec du bacon ou des saucisses, des toasts avec de la marmelade. Bien sûr, n'oubliez pas la bouillie, qui est appelée bouillie en Angleterre. Les boissons populaires du matin sont le jus d'orange, le thé ou le café..

Pour le déjeuner, des plats plus copieux sont souvent consommés, par exemple, de la viande cuite dans une pâte avec des pommes de terre et des légumes ou du porc cuit dans une casserole.

Le dîner traditionnel est le rosbif de boeuf. Un morceau de viande est cuit au four avec des oignons, des pommes de terre et des herbes. Le pudding du Yorkshire est populaire parmi les pâtisseries. La particularité du plat est que le jus de viande frite est mélangé à sa pâte..

Pour les résidents locaux, c'est vraiment un rituel. Une attention particulière est portée à la consommation de thé. Chaque magasin propose des dizaines de thés différents. Il se boit avec des prunes ou du lait, avec du citron ou du sucre, ou en tant que boisson autonome, profitant de l'arôme et de l'arrière-goût naturels.

Le thé est souvent servi avec des sandwichs avec des tranches de concombre ou des sablés, qui sont tartinés de beurre ou de confiture..

En Angleterre, le thé se boit à 16h00. C'est une loi tacite et une coutume de longue date. Les restaurants servent des tables pour boire du thé de 15h00 à 17h00. Cette tradition est suivie dans de nombreux établissements anciens et d'élite..

Malgré tout le conservatisme, la cuisine nationale anglaise propose des plats intéressants et uniques, dont nous examinerons plus en détail la liste..

Les Britanniques adorent les pâtisseries, qui complètent parfaitement le rituel de consommation du thé. Bakewell Tart est un dessert pâtissier traditionnel composé de biscuits aux amandes et de couches de confiture. Il existe une légende sur la création de ce gâteau..

Selon la source, le pudding a été créé par accident. C'est arrivé vers 1860 dans la cuisine d'un hôtel. L'hôtesse a demandé au cuisinier de préparer un gâteau et elle a donné la recette exacte avec les ingrédients décrits. Mais le cuisinier, par inadvertance, a ajouté de la confiture de fraises au gâteau, ce qui n'était pas dans la recette. Voilà comment le gâteau avait un goût incroyable..

Le couple Wilson vivant à Bakewell, ayant appris la recette du pudding, a commencé à le cuire pour la vente, équipant une boulangerie dans leur maison. C'est ainsi que la tarte est devenue populaire dans tout le pays..

C'est le nom de la tarte à la viande. Traditionnellement, c'était la nourriture des chasseurs de renards qui utilisaient le plat comme collation avec des légumes marinés. La recette classique comprend une garniture de porc et une pâte croustillante dense.

Kejeri est une option copieuse pour le déjeuner et le dîner. Le prototype de ce plat était une recette traditionnelle indienne empruntée par les colonialistes anglais, qui ont légèrement ajusté la composition. Les ingrédients de base pour Kedgeree sont le poisson, le riz, les légumes, les œufs, l'huile, les herbes et les raisins secs. Selon la région du pays, la recette du plat peut différer.

Le pudding légendaire du Yorkshire est composé de petits pains. Mais ils ne sont pas classés comme des desserts, mais plutôt comme des collations, car ils ont un goût salé. Ils sont généralement servis avec des plats de viande, comme le rôti de bœuf avec une sauce. Une caractéristique distinctive des petits pains est une croûte croustillante et une garniture délicate.

Le hareng fumé est l'un des préférés des Britanniques. Il est traditionnellement consommé au petit-déjeuner avec des œufs brouillés, des concombres, du citron et des olives. La tête du poisson est coupée et elle-même est coupée le long du ventre. Le hareng est séché, salé ou fumé à froid. C'est cette méthode de traitement qui vous permet de préserver les propriétés précieuses du produit et de transmettre le goût unique d'un type particulier de poisson.

Le haggis est l'un des plats les plus populaires d'Écosse. C'est une sorte de saucisse dont la coquille est un estomac de mouton et la garniture de tripes. Le cœur, le foie et le poumon d'un bélier sont frits avec des oignons, du saindoux, diverses épices et de la farine d'avoine.

Il s'agit d'un plat ancien, dont la première mention dans les sources écrites remonte à 1747. Le haggis est traditionnellement servi avec de la purée de pommes de terre et des rutabagas (un type de chou). De nos jours, dans l'industrie alimentaire, ces saucisses sont fabriquées dans un boyau artificiel et des abats de porc sont utilisés pour le remplissage..

Cuisine britannique - Plats nationaux et traditionnels

La cuisine britannique semble assez simple. Le fait est qu'au Royaume-Uni, l'accent est mis sur la qualité des produits et non sur la complexité des recettes. Cela permet de profiter de l'excellent goût naturel de la nourriture. Les sauces et les assaisonnements de la cuisine britannique traditionnelle sont également relativement simples et sont utilisés pour rehausser la saveur naturelle des aliments plutôt que de la changer..

À l'apogée de la Grande-Bretagne en tant que puissance coloniale, la cuisine britannique était fortement influencée par la cuisine des pays «d'outre-mer», principalement l'Inde. Par exemple, le plat de poulet anglo-indien - tikka masala - est considéré comme un véritable «plat national» britannique. Le stigmate de «sans imagination et lourd» s'est établi derrière la cuisine britannique, et n'a acquis une reconnaissance internationale qu'en tant que petit-déjeuner complet et dîner de Noël traditionnel. Cette réputation a été particulièrement renforcée pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale, lorsque le gouvernement britannique a introduit le rationnement alimentaire. Les plats traditionnels britanniques sont le poisson et les frites, une casserole de pommes de terre avec de la viande et de la purée de pommes de terre.


La cuisine britannique a une gamme de saveurs nationales et régionales telles que la cuisine anglaise, la cuisine écossaise, la cuisine galloise, la cuisine de Gibraltar et la cuisine anglo-indienne, chacune ayant développé ses propres plats régionaux ou locaux, dont beaucoup sont nommés pour leur origine alimentaire, tels que comme le fromage Cheshire, le pudig du Yorkshire et les croûtons au fromage gallois.

Chaque région historique de ce pays regorge de nombreux plats intéressants et délicieux. Les résidents de Grande-Bretagne ont des traditions bien établies en matière de prise alimentaire - petit-déjeuner à 7h-8h, deuxième petit-déjeuner (déjeuner) à 13h14, déjeuner léger à 17h, ou simplement boire du thé, et un dîner complet et copieux à 19h. De plus, la plupart des restaurants et cafés adhèrent au même horaire de repas..

Une matinée au Royaume-Uni commence par un petit-déjeuner anglais traditionnel qui comprend des œufs au plat ou des œufs brouillés, du bacon et / ou des saucisses, des haricots à la sauce tomate, du pain, des champignons et des tomates. Tout cela est servi dans une assiette. Aussi pour le petit-déjeuner, les Britanniques préfèrent les pâtés, les flocons d'avoine, l'omelette, les œufs à la coque et les céréales. À partir de boissons - café ou thé noir fort avec du lait.

Le déjeuner au Royaume-Uni est composé de sandwichs avec des garnitures comme du thon avec du maïs et de la mayonnaise, du jambon et du fromage, du poulet avec une sauce ou des œufs avec de la mayonnaise.

La célèbre tradition britannique de boire à 17 heures du thé (thé de cinq heures), qui est servi avec des petits pains aux raisins secs comme les tartes de Pâques, ainsi que de la confiture et de la crème au beurre, n'est aujourd'hui suivie par personne..

Pour le dîner, les Britanniques choisissent des soupes de purée de légumes (traditionnellement à la tomate), qui sont accompagnées d'une tranche de pain et de beurre. Le plat principal le plus apprécié au Royaume-Uni est le steak fabriqué à partir du filet de bœuf le plus frais à divers degrés de cuisson, allant du steak non cuit au plat frit. En passant, au Royaume-Uni, ils cuisinent avec peu ou pas de sauces. Et pour des plats tels que les steaks, ils ne sont pas du tout nécessaires: la viande correctement cuite a du jus et un goût naturel. Les steaks sont généralement servis avec des légumes ou des pommes de terre.

Plats britanniques traditionnels et nationaux
Les plats traditionnels britanniques les plus populaires sont peut-être le poisson (généralement de la morue frite) et les frites. Ils sont généralement vendus dans les magasins spécialisés («fish and chips»). En règle générale, la plupart des cafés et restaurants britanniques proposent également du poisson-frites au menu..

Un autre plat traditionnel est le pâté de Cornouailles. Il s'agit d'une petite tarte au four de forme ovale, souvent feuilletée, faite de pâte, avec diverses garnitures. La farce de morceaux de bœuf, de pommes de terre et d'oignons est considérée comme un classique. De plus, des pâtes de Cornouailles au poulet, porc, fromage, etc..

Le Sunday Roast Carvery est une tradition populaire non seulement au Royaume-Uni, mais aussi aux États-Unis, au Canada, en Nouvelle-Zélande, en Irlande et en Australie. Le plat principal d'un tel dîner est la viande frite (bœuf, agneau, porc, poulet, dinde, etc.) avec pommes de terre ou purée de pommes de terre, légumes, sauces et pudding du Yorkshire.

Le Yorkshire Pudding est un pudding anglais traditionnel du Yorkshire à base de pâte et généralement servi avec du rosbif et de la sauce. Il est souvent consommé avant le plat de viande principal avec une sauce à la viande grillée.

Les œufs écossais sont un autre incontournable au Royaume-Uni. Ce sont des œufs durs enrobés de viande hachée et frits dans de la chapelure. Le plat est vendu dans toutes les épiceries.

La tarte au berger ou la tarte à la maison a plus d'un siècle d'histoire. Il se traduit de l'anglais par «pâté de berger» et est une casserole de purée de pommes de terre avec du bœuf haché.

L'ancienne colonie britannique de l'Inde a grandement influencé la cuisine du Royaume-Uni. Ainsi, aujourd'hui en Grande-Bretagne le plat anglo-indien de poulet en sauce - tikka masala est considéré comme "national".

Les pâtes croustillantes cuites au four avec de la viande hachée et de la sauce béchamel, les tartes aux garnitures variées, le rosbif (un gros morceau de bœuf cuit au four), les craquelins mangés avec du fromage et les confitures de légumes pour la viande sont également considérés comme traditionnels..


De plus, chaque partie de la Grande-Bretagne est connue pour ses délices: Pays de Galles - agneau à la menthe, Ecosse - flocons d'avoine avec viande et épices; L'Irlande du Nord avec la truite, et l'Angleterre, bien sûr, avec ses excellents steaks.

Plats nationaux à essayer dans ce pays:
• poisson frit avec pommes de terre - légèrement salé et assaisonné de vinaigre alcoolisé;
• Saucisses anglaises avec purée de pommes de terre - servies avec sauce et oignons;
• sandwich au concombre - le nom parle de lui-même;
• Saucisse de Cumberland - torsadée en spirale et frite dans l'huile;
• anguille en gelée - servie avec de la purée de pommes de terre, un plat populaire à Londres.
• tarte du berger - casserole de pommes de terre au bœuf haché;
• Rosbif anglais - un gros morceau de bœuf cuit au four;
• soupe de queue de bœuf - préparée avec des carottes, des oignons, des navets, des herbes et des épices;
• casserole de rein de veau - à base de pâte brisée, avec oignons et carottes;
• le fameux gruau - avec l'ajout de jus de fruits;
• pommes de terre en veste - servies avec du yogourt.
• Ragoût du Lancashire - viande, oignons et pommes de terre cuits dans une casserole;
• Irish boxy - crêpes de pommes de terre;
• Colkenon - un plat à base de chou frisé;
• tarte à l'avoine - particulièrement délicieuse en Écosse;
• haggis - tripes d'agneau farcies, considérées comme le plat national de l'Irlande du Nord;
• Crevettes à la Dublin - avec du citron ajouté;
• pudding à base de saindoux - à partir d'œufs, de lait, de farine et de viande frite.

Pour de nombreux plats nationaux, cuisine britannique, il est d'usage de servir diverses sauces. Il existe des sauces purement anglaises - sauce au pain, menthe, raifort, pomme et même sauce aux groseilles rouges, qui est considérée comme un assaisonnement incroyable pour le lièvre et l'agneau. Essayez également le fromage anglais. Bien sûr, il n'y a pas autant de variétés qu'en Hollande et en France, mais les fromages Stilton et Wensleydale se distinguent par un excellent goût.

Les Britanniques aiment aussi les plats sucrés. Les desserts anglais, même selon les normes mondiales, sont considérés comme la réalisation culinaire ultime. Voici quelques-uns d'entre eux:
• Tarte aux pommes anglaise;
• pudding au caramel;
• Cornish paistie - une tarte feuilletée avec diverses garnitures;
• confitures de fruits anglaises;
• Eccles puff - rempli de cassis;
• faire bouillir - gâteau aux fruits avec pâte d'amande;
• pudding aux raisins secs - en plus des raisins secs, farine, craquelins, pommes, zeste, fruits confits, jus de citron, muscade, cognac, rhum et porter sont ajoutés.
• des gâteaux de Noël - aux amandes et aux raisins secs.

La boisson principale de la cuisine nationale de Grande-Bretagne est le thé anglais traditionnel. Prendre le thé à la campagne, presque une attitude rituelle. Parmi les boissons alcoolisées, la bière est en premier lieu, en particulier la marque Guinness; whisky écossais (Glenfiddich); liqueur irlandaise crémeuse; Cidre anglais; bière et gin.

Bien sûr, ce ne sont pas tous des plats britanniques traditionnels, mais seulement ceux que vous devriez absolument essayer pour vous assurer que la cuisine du Royaume-Uni n'est pas si simple et ordinaire. Bon appétit ou, comme disent les Britanniques, savourez votre repas!

Bienvenue en Grande-Bretagne hospitalière et bon appétit à tous!

Cuisine anglaise

Les écrits fascinants de Conan Doyle sur Sherlock Holmes nous ont involontairement amenés à associer la plus ancienne cuisine anglaise au thé noir traditionnel et à la farine d'avoine. Mais en fait, il ne se limite pas à ces deux plats, mais en couvre des dizaines d'autres. Ceux-ci comprennent des puddings, des steaks, des biscuits, des escalopes, des plats de poisson et de viande.

La cuisine nationale de la Grande-Bretagne n'est pas considérée comme exquise, mais est qualifiée d'excellente, copieuse et saine. Le processus de sa formation a commencé dès 3700 avant JC. On sait très peu de choses sur les produits qui étaient populaires à cette époque. Les scientifiques ne nomment que du pain composé d'un mélange de céréales, d'avoine et de blé. Cependant, avec la conquête de l'Angleterre par les Romains, qui remonte à 43 ans, tout a changé. Les conquérants connus pour leurs fêtes ont diversifié la cuisine nationale britannique avec des fruits et légumes, parmi lesquels des asperges, des pommes, des courgettes, des oignons, du céleri, des navets, etc. Et ont également apporté du vin, des épices et des plats de viande..

Pendant ce temps, au Moyen Âge, qui commença à la fin du Ve siècle, le pain, le poisson, les œufs, les produits laitiers et la viande restaient les principaux ingrédients. Bien que ce dernier ne puisse pas être mangé pendant le jeûne.

En 1497, l'Empire britannique est apparu sur la carte du monde, avec des colonies sur tous les continents habités. Leurs préférences culinaires ont commencé à avoir un impact direct sur la formation de la cuisine anglaise. Des épices ont été apportées d'Inde - curry, cannelle, safran, d'Amérique du Nord - pommes de terre rouges. Puis le café, le chocolat et la glace sont apparus ici..

Peu à peu, ils ont commencé à mettre en évidence les caractéristiques régionales de la cuisine britannique nationale. Aujourd'hui, il rassemble les traditions culinaires anglaises, Yorkshire, galloises, Gibraltar, écossaises, irlandaises et anglo-indiennes. Il est influencé par le climat tempéré et humide du pays. Bien que, malgré des pluies fréquentes, de l'orge, du blé, des pommes de terre, des betteraves à sucre, de l'avoine, ainsi que des fruits et des baies y sont cultivés. Et ils sont engagés dans l'élevage, ce qui affecte les traditions culinaires de ce pays.

Les produits les plus populaires sont ici:

  • la viande, en particulier l'agneau, l'agneau, le bœuf et le porc. Une caractéristique de la cuisine écossaise est la présence de chevreuil, de saumon, de tétras lyre et de perdrix. Le bacon est apprécié dans tout le pays;
  • presque tous les poissons et fruits de mer;
  • légumes - épinards, choux, asperges, concombres, oignons, persil, poivrons, poireaux (symbole de la cuisine galloise), etc..
  • fruits et baies - pêches, ananas, raisins, mûres, framboises, groseilles à maquereau, pommes, citron, etc.
  • légumineuses et champignons;
  • une variété de céréales;
  • produits laitiers;
  • des œufs;
  • épices et herbes - romarin, menthe, safran, cannelle;
  • divers produits à base de farine - pain et pâtisseries;
  • la moutarde est principalement utilisée dans les sauces;
  • boissons nationales - thé noir (depuis le 19ème siècle, l'heure traditionnelle de consommation de thé est 17h00) et bière (il existe environ 3000 variétés en Grande-Bretagne, dont la plus populaire est la bière brune). De plus, les Britanniques aiment les cocktails, le café et le vin;
  • plat national - pudding.

Méthodes de cuisson de base au Royaume-Uni:

  • cuisson;
  • friture;
  • extincteur;
  • cuisine;
  • grillage.

La cuisine anglaise moderne est sans aucun doute l'une des plus riches au monde. Pendant ce temps, on peut y distinguer des plats traditionnels, qui en constituent la base, à savoir:

Petit-déjeuner anglais typique - haricots, champignons, œufs brouillés et saucisses frites

Rosbif - boeuf au four

Boeuf Wellington - champignons et boeuf cuit dans la pâte

Shepherd's Pie - Casserole avec viande hachée et purée de pommes de terre

Une autre sorte de tarte au berger avec un plat d'accompagnement

Cuisine britannique - Cuisine britannique

  • v
  • T
  • e

La cuisine britannique est un héritage des traditions et des pratiques culinaires associées au Royaume-Uni. Bien que la Grande-Bretagne ait une riche tradition culinaire locale, son histoire coloniale a été profondément enrichie de ses propres traditions culinaires. La cuisine britannique a absorbé les influences culturelles de ses territoires postcoloniaux - en particulier en Asie du Sud.

Dans l'antiquité celtique, l'agriculture et l'élevage produisaient une grande variété de nourriture pour les Celtes et les Britanniques indigènes. L'Angleterre anglo-saxonne a développé des méthodes de brassage de viande et d'herbes marinées avant que la pratique ne se généralise en Europe. Conquest Norman a introduit des épices exotiques en Angleterre au Moyen Âge. L'Empire britannique a promu la connaissance de la cuisine indienne avec ses «épices et herbes fortes et pénétrantes». Les politiques de rationnement alimentaire mises en place par le gouvernement britannique pendant la période de guerre du XXe siècle sont largement considérées aujourd'hui comme responsables de la mauvaise réputation internationale de la cuisine britannique.

Les plats traditionnels britanniques bien connus comprennent le petit-déjeuner complet, du poisson-frites, pour le dîner de Noël, le rôti du dimanche, le steak et la tarte aux rognons, la tarte du berger, les saucisses et la purée de pommes de terre. Les gens au Royaume-Uni, cependant, mangent une grande variété d'aliments basés sur les cuisines de l'Europe, de l'Inde et d'autres régions du monde. La cuisine britannique a de nombreuses variétés régionales dans les catégories plus larges des cuisines anglaise, écossaise et galloise et de la cuisine nord-irlandaise. Chacun a élaboré ses propres plats régionaux ou locaux, dont beaucoup sont des produits géographiquement spécifiés tels que les galettes de Cornouailles, le pudding du Yorkshire, la saucisse de Cumberland, l'Arbroath Smokie et les pâtisseries galloises..

contenu

  • 1. Histoire
  • 2 dîner de Noël
  • 3 variétés
    • 3.1 Cuisine anglo-indienne
    • 3.2 Cuisine anglaise
    • 3.3 Cuisine d'Irlande du Nord
    • 3.4 Cuisine écossaise
    • 3.5 Cuisine galloise
  • 4 Chronologie de l'introduction au Royaume-Uni
    • 4.1 Préhistoire (jusqu'à 43 après JC)
    • 4.2 Epoque romaine (43410)
    • 4.3 Période post-romaine avant la découverte du Nouveau Monde (410 1492)
    • 4,4 1492 à 1914
    • 4.5 Après 1914
  • 5 Voir aussi
  • 6 Références
  • 7 Lectures complémentaires
    • 7.1 Historiographie
  • 8 Liens externes

l'histoire

L'agriculture romano-britannique, les sols très fertiles et l'essor de l'élevage ont produit une grande variété de produits de très haute qualité pour les autochtones romano-britanniques. L'Angleterre anglo-saxonne a développé des techniques de cuisson à la viande et aux herbes salées et la conquête normande a redécouvert des épices exotiques et des influences continentales en Grande-Bretagne au Moyen Âge, alors que la Grande-Bretagne maritime est devenue un acteur majeur du commerce transcontinental des épices pendant des siècles. Après la Réforme protestante aux XVIe et XVIIe siècles, la nourriture «simple et fiable» est restée le pilier du régime britannique, reflétant les goûts qui sont toujours partagés avec les pays nordiques voisins et la cuisine nord-américaine traditionnelle. Aux XVIIIe et XIXe siècles, alors que l'Empire britannique colonial devenait influencé par la tradition alimentaire complexe de l'Inde «d'épices et d'herbes fortes et pénétrantes», le Royaume-Uni a développé une réputation internationale pour le bœuf britannique de qualité et les taureaux reproducteurs ont été exportés pour former un genre de grands troupeaux de bœufs modernes dans le Nouveau Monde.... Les progrès de la sélection végétale ont produit une variété de variétés de fruits et de légumes, avec des porte-greffes britanniques résistants aux maladies encore utilisés dans le monde entier pour des fruits tels que les pommes.

Pendant les guerres mondiales, les difficultés de l'approvisionnement alimentaire du XXe siècle ont été mises en contraste avec les mesures officielles, notamment le rationnement. Le problème était pire pendant la Seconde Guerre mondiale, et le Département de l'Alimentation a été créé pour faire face aux problèmes (voir rationnement au Royaume-Uni). En raison des problèmes économiques de l'après-guerre, le rationnement s'est poursuivi pendant plusieurs années et, à certains égards, était plus strict qu'en temps de guerre. Le rationnement n'a été complètement aboli que près d'une décennie après la fin de la guerre en Europe, de sorte qu'une génération entière a été élevée sans accès à de nombreux ingrédients auparavant courants. Ces politiciens, pour remplacer le gouvernement britannique pendant les périodes de guerre du 20e siècle, sont souvent accusés du déclin de la cuisine britannique au 20e siècle..

La dernière moitié du XXe siècle a vu une augmentation de la disponibilité d'une plus grande gamme de produits frais de haute qualité et une plus grande volonté de nombreuses sections de la population britannique de diversifier leur alimentation et de choisir des plats d'autres cultures telles que celles de l'Italie et de l'Inde..

Des efforts ont été faits pour réintroduire des recettes antérieures au XXe siècle. Des ingrédients non insulaires, en particulier des herbes et des épices, sont souvent ajoutés aux plats traditionnels (faisant écho à la nature hautement aromatisée de nombreux plats britanniques au Moyen Âge).

Une grande partie de la cuisine britannique moderne s'inspire également fortement des influences méditerranéennes et, plus récemment, du Moyen-Orient, de l'Asie du Sud, de l'Asie de l'Est et de l'Asie du Sud-Est. L'influence traditionnelle des cuisines du nord et du centre de l'Europe est significative, mais s'estompe.

La cuisine britannique du milieu du XXe siècle est apparue comme une réponse au rationnement dépressif qui a persisté pendant plusieurs années après la Seconde Guerre mondiale, ainsi que des restrictions sur le change de devises, rendant les voyages difficiles. La soif de cuisine exotique a été satisfaite par des auteurs comme Elizabeth David, qui a produit depuis 1950 des livres mémorables, à commencer par The Book of Mediterranean Cuisine, dont les ingrédients sont alors souvent introuvables en Angleterre. Dans les années 1960, les festivals étrangers et les restaurants de style étranger en Grande-Bretagne ont encore accru la popularité de la cuisine étrangère. La cuisine britannique moderne récente a été influencée et popularisée par les chefs de la télévision, mais en écrivant des livres tels que Fanny Cradock, Clement Freud, Robert Carrier, Keith Floyd, Gary Rhodes, Delia Smith, Gordon Ramsay, Ainley Harriott, Nigella Lawson, Simon Hopkinson, Nigel Slater et Jamie Oliver, avec une émission culinaire, réalisée par BBC Radio 4.

dîner de Noël

Depuis son apparition dans les tables de Noël en Angleterre à la fin du XVIe siècle, la dinde est devenue plus populaire, avec le pudding de Noël comme dessert. Le navigateur anglais du 16ème siècle William Strickland est crédité d'avoir introduit la dinde en Angleterre, et le fermier du 16ème siècle Thomas Tasser a noté que les dindes étaient mangées pour le dîner de Noël en 1573. La dinde rôtie est souvent accompagnée de bœuf ou de jambon rôti et est servie avec de la viande hachée, de la sauce, des pommes de terre frites, de la purée de pommes de terre et des légumes. En plus du pudding de Noël, les petits changements, les tartes, le gâteau de Noël ou le magazine Yul sont également des desserts populaires.

Cuisine britannique - plats nationaux et traditionnels

  1. D'Angleterre avec amour: cinq plats britanniques
  2. Tortilla crunch anglaise
  3. Métamorphose de la viande divertissante
  4. Tarte à la bourse du berger
  5. Poisson avec un accent britannique
  6. Soupe au fromage au poulet
  7. Comment est la cérémonie du thé anglaise

La cuisine britannique semble assez simple. Le fait est qu'au Royaume-Uni, l'accent est mis sur la qualité des produits et non sur la complexité des recettes. Cela permet de profiter de l'excellent goût naturel de la nourriture. Les sauces et les assaisonnements de la cuisine britannique traditionnelle sont également relativement simples et sont utilisés pour rehausser la saveur naturelle des aliments plutôt que de la changer..

À l'apogée de la Grande-Bretagne en tant que puissance coloniale, la cuisine britannique était fortement influencée par la cuisine des pays «d'outre-mer», principalement l'Inde. Par exemple, le plat de poulet anglo-indien - tikka masala - est considéré comme un véritable «plat national» britannique. Le stigmate de «sans imagination et lourd» s'est établi derrière la cuisine britannique, et n'a acquis une reconnaissance internationale qu'en tant que petit-déjeuner complet et dîner de Noël traditionnel. Cette réputation a été particulièrement renforcée pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale, lorsque le gouvernement britannique a introduit le rationnement alimentaire..

La cuisine britannique a une gamme de saveurs nationales et régionales telles que la cuisine anglaise, la cuisine écossaise, la cuisine galloise, la cuisine de Gibraltar et la cuisine anglo-indienne, chacune ayant développé ses propres plats régionaux ou locaux, dont beaucoup sont nommés pour leur origine alimentaire, tels que comme le fromage Cheshire, le pudding Yorkshire et les croûtons au fromage gallois.

Chaque région historique de ce pays regorge de nombreux plats intéressants et délicieux. Les résidents de Grande-Bretagne ont des traditions bien établies en matière de prise alimentaire - petit-déjeuner à 7h-8h, deuxième petit-déjeuner (déjeuner) à 13h14, déjeuner léger à 17h, ou simplement boire du thé, et un dîner complet et copieux à 19h. De plus, la plupart des restaurants et cafés adhèrent au même horaire de repas..

Une matinée au Royaume-Uni commence par un petit-déjeuner anglais traditionnel qui comprend des œufs au plat ou des œufs brouillés, du bacon et / ou des saucisses, des haricots à la sauce tomate, du pain, des champignons et des tomates. Tout cela est servi dans une assiette. Aussi pour le petit-déjeuner, les Britanniques préfèrent les pâtés, les flocons d'avoine, l'omelette, les œufs à la coque et les céréales. À partir de boissons - café ou thé noir fort avec du lait.

Le déjeuner au Royaume-Uni est composé de sandwichs avec des garnitures comme du thon avec du maïs et de la mayonnaise, du jambon et du fromage, du poulet avec une sauce ou des œufs avec de la mayonnaise.

La célèbre tradition britannique de boire à 17 heures du thé (thé de cinq heures), qui est servi avec des petits pains aux raisins secs comme les tartes de Pâques, ainsi que de la confiture et de la crème au beurre, n'est suivie aujourd'hui par personne..

Pour le dîner, les Britanniques choisissent des soupes de purée de légumes (traditionnellement à la tomate), qui sont accompagnées d'une tranche de pain et de beurre. Le plat principal le plus apprécié au Royaume-Uni est le steak fabriqué à partir du filet de bœuf le plus frais à divers degrés de cuisson, allant du steak non cuit au plat frit. En passant, au Royaume-Uni, ils cuisinent avec peu ou pas de sauces. Et pour des plats tels que les steaks, ils ne sont pas du tout nécessaires: la viande correctement cuite a du jus et un goût naturel. Les steaks sont généralement servis avec des légumes ou des pommes de terre.

Quels plats britanniques populaires pouvez-vous recommander aux Russes? Ensuite, nous vous proposerons quelques recettes intéressantes..

D'Angleterre avec amour: cinq plats britanniques

La cuisine nationale britannique, sans exagération, est l'une des plus conservatrices au monde. En même temps, il est beaucoup plus diversifié et intéressant que nous sommes habitués à y penser. Alors, que mangent les Anglais de cérémonie, à part le gruau, le rosbif et le riz au lait??

Tortilla crunch anglaise

Les tortillas dorées au bacon et au cheddar sont une recette britannique préférée que vos proches adoreront aussi. Mettez 50 g de beurre congelé dans un mixeur pour faire une chapelure. Ajouter 2 œufs, 60 ml chacun de lait et de crème, battre les ingrédients en une masse homogène. Introduisez progressivement 2 tasses de farine tamisée avec 2 c. levure. Pétrir la pâte, ajouter 375 g de fromage cheddar râpé, 8 tranches de bacon haché, un bouquet d'oignons verts hachés. Abaisser la pâte en une couche de 15 × 30 cm, coupée en 8 carrés et chacun d'eux en diagonale. Graisser les triangles obtenus avec du jaune d'œuf, mettre sur une plaque à pâtisserie et mettre au four préchauffé à 220 ° C pendant 15 à 20 minutes. Cet apéritif est mieux servi immédiatement, tandis que le fromage est encore chaud et filandreux. Il peut être mangé comme ça ou servi avec n'importe quel plat au lieu du pain..

Métamorphose de la viande divertissante

Mitlof, ou pain de viande, les Britanniques cuisinent généralement pour les vacances. Cependant, ce plat britannique convient tout à fait au menu de tous les jours. Nous passons dans un hachoir à viande 400 g de porc et 300 g de bœuf, ajoutons 2 gousses d'ail. Faites revenir l'oignon et 100 g de champignons dans l'huile jusqu'à ce qu'ils soient dorés, ajoutez une pincée de basilic séché. Faire tremper 2 tranches de pain blanc dans du lait et bien pétrir. Mélanger la viande hachée, faire frire les oignons et les champignons, le pain et la masse de lait dans un bol profond et casser 2 œufs ici. Sel et poivre au goût. Pétrir la viande hachée et la mettre sous forme de pain sur une plaque à pâtisserie avec du papier sulfurisé. D'en haut, nous l'enveloppons avec des bandes de bacon, en enlevant soigneusement les pointes sous le "pain". Saupoudrer de romarin séché et mettre au four. Pendant les 15 premières minutes, cuire le mitlof à 200 ° C. Réduisez-le ensuite à 180 ° C et faites-le cuire encore 60 minutes. Des arômes séduisants attireront tous les membres de la maison dans la cuisine comme un aimant.

Tarte à la bourse du berger

La tarte au berger est un plat britannique traditionnel que les Britanniques mangent depuis des siècles. Et pendant ce temps, la recette n'a guère changé. Bien que cela ressemble plus à une casserole de pommes de terre qu'à une tarte. Faites bouillir 1 kg de pommes de terre pelées et préparez une purée de pommes de terre avec l'ajout de 2 œufs, 50 g de beurre, 200 g de fromage râpé, une pincée de sel et de poivre. Séparément, nous faisons frire 2 oignons et 2 carottes. Ajoutez ensuite 500 g d'agneau émincé et laissez mijoter jusqu'à ce qu'il soit tendre. Versez un pot de pois verts sur la viande, ajoutez du sel et des épices au goût, mélangez bien. Graisser le plat de cuisson avec de la graisse, étendre la moitié de la purée de pommes de terre. Ensuite, répartissez uniformément la viande hachée frite. À l'aide d'une poche à douille, disposez le reste de la purée de pommes de terre avec des motifs. Nous faisons cuire la tarte du berger au four pendant 30 à 40 minutes à une température de 200 ° C. Cette recette sera très utile lorsque vous voudrez faire plaisir à votre famille avec quelque chose de savoureux et d'insolite..

Poisson avec un accent britannique

Les Britanniques traitent le poisson favorablement. L'une des recettes britanniques les plus populaires est le fish and chips, ou fish and chips. Tout d'abord, préparons la pâte. Nous mélangons un verre de kéfir avec un verre de farine et 2 œufs, afin qu'il n'y ait pas de grumeaux. Couvrez-le d'une serviette et laissez reposer 30 minutes. Coupez 500 g de filets de morue en portions. Trempez chacun dans la farine, puis trempez-les dans la pâte. Nous envoyons des morceaux de poisson dans une poêle chaude avec de l'huile, les faisons frire des deux côtés pendant 5 à 7 minutes et les mettons sur une serviette en papier. Nous nettoyons 500 g de pommes de terre, les coupons en quartiers. Les pommes de terre peuvent être frites ou cuites au four à votre guise. Il est d'usage de servir du poisson avec des frites sur une laitue fraîche ou avec du citron. Bien que ce plat ne soit pas parmi les plus utiles, il ne fait parfois pas de mal de chouchouter vos proches avec..

Soupe au fromage au poulet

Les soupes en Angleterre sont également consommées volontiers, surtout s'il s'agit d'une soupe au fromage avec du poulet. Faire bouillir 400 g de filet de poulet dans de l'eau salée à l'avance, refroidir et couper en petits cubes. Faire sauter 100 g de poireaux dans une poêle, ajouter le poulet et faire revenir jusqu'à ce qu'il soit doré. Portez le bouillon de poulet à ébullition, versez-y 150 g de riz à grains longs, abaissez un paquet de persil noué avec des fils et faites cuire à feu doux pendant 10 minutes. Ajoutez ensuite le filet de poulet aux oignons et sortez le bouquet de persil. Mettez dans une casserole 300 g de fromage fumé à la saucisse râpée et mélangez bien. Si vos gourmets à la maison n'ont aucune idée préconçue sur le fromage bleu, n'hésitez pas à l'ajouter aussi. Lorsque le fromage est fondu, retirez la soupe du feu. Les habitants de Foggy Albion, comme personne d'autre, savent se réchauffer par temps froid. Et leur recette peut être facilement adoptée!

L'heure du thé: la tradition du thé à cinq heures

Qu'est-ce que le thé anglais? C'est le thé au lait immuable, un service à thé en porcelaine fine, des petits gâteaux, des nappes blanches amidonnées, des fauteuils confortables et une conversation tranquille. C'est le thé de cinq heures...

Comment est la cérémonie du thé anglaise

Dans la cérémonie du thé anglaise, il y avait toujours plusieurs détails importants qui étaient strictement observés:

  • Plats d'un seul ensemble - des paires de thé, une bouilloire pour le thé, une cruche d'eau bouillante, un pot à lait, des assiettes à dessert, des fourchettes, des couteaux et des cuillères à café, une passoire avec un support, un sucrier (avec du sucre raffiné), des pinces et une couverture en laine pour une théière (thé- confortable).
  • Une table à thé, qui pourrait être située dans le salon près de la cheminée ou dans le jardin, si le temps le permet;
  • Nappes classiques, blanches ou bleues, sans motifs.

Chaque invité a choisi son propre type de thé, après quoi le brassage a commencé. La théière a été rincée à l'eau chaude et 1 cuillerée de feuilles de thé a été versée pour chaque invité. Les feuilles de thé ont été infusées pendant environ cinq minutes, après quoi elles ont été immédiatement versées dans des tasses et de l'eau bouillante a été ajoutée à la bouilloire. Après la deuxième infusion, la théière était recouverte d'un petit étui. Les Britanniques boivent du thé exceptionnellement chaud.

Selon l'étiquette anglaise du thé, il devrait y avoir plusieurs types de thé sur la table, généralement de 8 à 10. Pendant que le brassage a lieu, des collations sont servies, parmi lesquelles l'invention de John Sandwich n'est pas la dernière. Il s'agit d'un sandwich composé de deux morceaux de pain et à l'intérieur du jambon, du chocolat ou de la confiture. Il est pratique de réchauffer un tel sandwich.

Il n'est pas d'usage de boire du thé au citron en Angleterre, on l'appelle «thé en russe», mais beaucoup de gens boivent du thé avec du lait. Du lait ou de la crème est versé dans des tasses pendant que le thé infuse, 2-3 cuillères à soupe. Le lait doit être réchauffé, mais pas bouilli. Le thé est versé d'en haut. Un sablier est parfois utilisé pour contrôler le temps..

Il est impossible d'imaginer boire du thé sans conversation. Boire du thé à la maison était considéré comme un événement social, tant d'attention a été accordée aux règles de son organisation. Dans l'Angleterre du XIXe siècle, une attention particulière a été portée à l'accueil des invités. Une bonne femme au foyer devait maîtriser toutes les subtilités de l'étiquette du thé. L'organisation de la consommation de thé, de l'envoi des invitations à la conduite d'une conversation, était considérée comme la responsabilité de l'hôtesse. Comme auparavant, et maintenant, elle doit rencontrer les invités pour qu'ils se sentent chez eux et ressentent l'importance et l'opportunité de leur visite pour les hôtes..

Nous espérons que la cuisine nationale britannique s'est ouverte pour vous d'un côté inattendu et que votre boîte de recettes maison a été remplie de nouveautés intéressantes. Bon appétit et impressions culinaires lumineuses!

Société

Notre cuisine britannique d'origine a longtemps été bafouée. L'ancien président français Jacques Chirac a dit un jour qu'elle était presque la pire du monde (après celle finlandaise). Mais nous savons tous que ce point de vue est dépassé: depuis 20 ans, une véritable révolution alimentaire est en cours dans notre pays avec le pionnier Fergus Henderson, dirigé par St John..

«Londres n'est plus une belle ville en dehors de la nourriture», a écrit le journaliste du New York Times Robert Draper dans le dernier opus de Between Oatmeal and Boiled Lamb: A Taste of London ( "Au-delà de la bouillie et du mouton bouilli: un goût de Londres").

Maintenant, il y a le paysage culinaire le plus lumineux des meilleurs: des plats de tous les coins du globe (du cambodgien au cantonais, du galicien au grec) dans une assiette. Pendant ce temps, les restaurants britanniques modernes utilisent les meilleurs ingrédients locaux pour rendre hommage aux classiques (aimeriez-vous goûter le légendaire rôti de moelle osseuse avec salade de persil à St.John's?).

Et ainsi nous semblons enfin avoir convaincu les étrangers des vertus de notre cuisine: dans les capitales culinaires exigeantes comme Paris et New York, de nombreux restaurants britanniques haut de gamme ont ouvert et prospèrent..

Il y a encore 20 ans, cela n'était pas possible, alors de la cuisine britannique à l'étranger, vous ne pouviez trouver que la tarte du berger dans un faux pub anglais ou un petit-déjeuner anglais ennuyeux dans un hôtel balnéaire..

Les parisiens peuvent désormais choisir un repas inspiré de la cuisine britannique (comme l'anguille fumée au raifort et à la betterave, ou encore le bacon et les scones) dans l'un des célèbres restaurants français de Greg Marchand. Dégustez ensuite du fromage de la laiterie Neal's Yard dans son bar à vins Frenchie, en face.

Une autre option est une tarte au jambon aux pois ou un boudin noir avec des œufs au plat sur du pain grillé à L'Entente, une brasserie britannique appartenant à Oliver Woodhead, né à Londres, qui vit à Paris depuis 20 ans. Woodhead fabrique ses ketchups, cornichons et chutneys à partir de rien, et ses invités au restaurant comprennent des personnalités telles que Karl Lagerfeld, Marc Jacobs et François Hollande.

À New York, la Britannique April Bloomfield a remporté des étoiles Michelin au Spotted Pig et au Breslin, où vous pouvez trouver du poisson-frites au menu et un petit-déjeuner anglais traditionnel. Jason Atherton a ouvert The Clocktower l'année dernière. Et en septembre, le restaurant classique de Chelsea Bluebird déploiera ses ailes et s'envolera pour explorer New York.

"New York est l'une des plus grandes villes du monde avec une population très diversifiée", explique Simon Gregory, chef de marque de Bluebird. "Le paysage culinaire ici est incroyable, il y a presque tout ce que vous pouvez imaginer., qui sont disponibles dans tous les coins des États-Unis, il est logique d'ouvrir Bluebird ici. Bien que Bluebird ne soit pas à l'origine un restaurant britannique, sa succursale de New York aura des références à la culture culinaire du pays. ".

Victor Garvey, né à New York, a grandi en Espagne et a des racines en partie françaises - un chef basé à Londres. Son restaurant, Rambla, a reçu des critiques élogieuses du Telegraph l'année dernière. Adolescent, il visitait Londres chaque année avec son père. «Dans les années 90, tout le monde disait que la nourriture anglaise était horrible. J'avais l'habitude de venir ici et de manger une délicieuse tarte et une purée de pommes de terre dans l'East End ou de délicieux fish and chips », dit Harvey. Quand il est rentré chez lui, personne ne l'a cru.

D'autres chefs qui sont tombés amoureux de la cuisine britannique ont eu la même impression. Pour Marchand, enseigné par Jamie Oliver, le concept français étroit de la cuisine britannique se composait de sandwiches aux œufs et au cresson. Gregory, qui a grandi en Australie, dit que tout le monde là-bas croyait généralement que le Royaume-Uni n'avait pas sa propre cuisine.

Maintenant, la cuisine britannique devient-elle cool? Grâce à des chefs renommés comme Oliver ou Gordon Ramsay, au paysage culinaire explosif à la maison et aux médias sociaux, les gens commencent à comprendre à quel point notre cuisine est bonne. «Au cours des 20 dernières années, l'idée que la Grande-Bretagne n'a pas sa propre cuisine est devenue moins répandue, et l'émergence de chefs britanniques exceptionnels lui a valu une place sur la carte culinaire mondiale», explique Gregory..

Le contexte

Comment la cuisine japonaise Washoku est devenue populaire?

Trumputin: l'Est et l'Ouest sur une seule plaque

Pho et kimchi au lieu de bortsch et de côtelettes

Restaurants russes dans le classement français

En 2016, English Sparkling White a remporté le Champagne lors d'une dégustation à l'aveugle. Les saucisses de style britannique sont également populaires en France. Et maintenant nos fromages sont arrosés des meilleurs vins français dans les bars parisiens à la mode.

Marchand et Woodhead, apportant une part du Royaume-Uni à Paris, se concentrent principalement sur les produits locaux. Cependant, ils apportent des fromages de Grande-Bretagne. Marchand admet que les parisiens sceptiques «ont parfois besoin d'un peu de caprice au début», mais lorsqu'ils essaient le Stilton, ils semblent se faire prendre. "Il prend du fromage dans les magasins Neil Yard parce que là-bas c'est vraiment super, pas de triche", - souligne Harvey.

«Nous essayons d'éviter les clichés comme les nombreux drapeaux britanniques, les fish and chips et les portraits de Sa Majesté», explique Woodhead. Gregory est d'accord: "L'important est que même si c'est un restaurant londonien à New York avec une sélection de plats d'inspiration britannique, il ne doit pas être interprété comme ayant un menu douteux et les drapeaux britanniques omniprésents partout.".

Le menu Bluebird à New York, cependant, aura toujours du poisson et des frites, et le Breslin étoilé Michelin le sera également. «Les gens veulent juste le voir», explique Gregory. Vous pourrez également déguster du bœuf Wellington, l'omelette d'Arnold Bennett et du fromage Lancashire avec des feuilletés Eccles. En plus du poisson et des pommes de terre, Breslin sert des œufs écossais et une tarte au bœuf et au fromage Stilton. "Vous ne trouverez tout simplement plus rien de britannique", a déclaré Bloomfield au Telegraph en 2016.

Ce sont des établissements de restauration britannique de premier ordre avec des critiques élogieuses dans la presse locale. François Simon, un critique français respecté - il a peut-être été le prototype du critique culinaire de la Ratatouille de Pixar - a décrit L'Ent comme «un petit chez-soi doux». ). Selon Simon, les desserts, dans lesquels les Britanniques ont toujours été excellents, y sont particulièrement bons..

L'étoile Michelin confirme la qualité de Breslin, et le rapport Michelin dit que le restaurant a un style nettement anglais: «Le style décoratif du restaurant rappelle un pub anglais, créé par un émigré assez oublié. Il capture certainement l'esprit de vos pubs typiques et a une touche de bizarrerie que tous les bons établissements «locaux» peuvent se vanter. »Le bar à vins Marchand est toujours rempli à pleine capacité, selon le guide des restaurants parisiens Paris by Mouse.

Il y a vingt ans, vous auriez dû travailler dur pour trouver un restaurant britannique de qualité à l'étranger. Y compris à Paris ou à New York, où les locaux sont très fiers de leurs exploits dans le domaine gastronomique.

«Un restaurant britannique de ce niveau?», Dit Woodhead lorsque je lui demande s'il aurait pu ouvrir son Entent à la fin des années 90. "Ma réponse est non". Le chef continue de faire face à la résistance d'un «certain type de français qui me fait même plaisir, pour être honnête». Mais généralement, c'est une plaisanterie de ceux qui "voyagent un peu".

Mais Gregory estime qu'un restaurant britannique aurait pu réussir il y a vingt ans s'il avait été de qualité suffisante. «D'après mon expérience, si vous ouvrez un restaurant et offrez à vos clients un excellent menu combiné à un excellent service, vous réussirez, peu importe où vous le faites.».

Les documents InoSMI contiennent des évaluations exclusivement des médias étrangers et ne reflètent pas la position du comité de rédaction d'Inosmi.

Cuisine britannique - une combinaison de simplicité et de sophistication

La cuisine nationale de la Grande-Bretagne, qui est souvent interprétée à tort uniquement comme les traditions culinaires britanniques, se forme depuis des siècles. La cuisine britannique traditionnelle est basée sur des recettes celtiques dont les principaux ingrédients sont l'agneau, le bœuf, la volaille, ainsi que les légumes européens classiques (pommes de terre, oignons, carottes, etc.). De plus, les plats de poisson et de fruits de mer occupent une place particulière dans les livres de cuisine anglais..

La cuisine britannique comprend des recettes de quatre cuisines, chacune avec sa propre saveur: galloise, anglaise, irlandaise et écossaise. Considérons chacun d'eux séparément..

Cuisine anglaise

Beaucoup de gens pensent immédiatement à l'avoine lorsqu'ils mentionnent la cuisine anglaise. Cependant, l'Angleterre possède plus que cette recette bien connue. Voici quelques plats traditionnels anglais:

  • Rôti de bœuf - un morceau de bœuf entier cuit au four servi haché avec une variété de plats d'accompagnement (le plus souvent des pois verts et de la moutarde).
  • Le pudding anglais est un dessert léger préparé au bain-marie. Il contient généralement des œufs, du lait, de l'eau et du sucre, ainsi que divers additifs: confiture, chocolat, fruits confits ou fruits. Le pudding est généralement servi frais à la fin d'un repas..
  • La sauce Worcestershire est une recette de sauce aigre-douce traditionnelle qui contient du sucre et du poisson, du vinaigre, du gingembre et quelques autres ingrédients. Il est d'usage d'ajouter cette sauce lors de la préparation de la salade César et du cocktail alcoolisé Bloody Mary.
  • Crème de citron - Une crème douce semblable à de la confiture, semblable à un pudding en consistance, dont l'ingrédient principal est le zeste de citron. En Angleterre, cette crème est servie avec du thé ou comme garniture pour les petits pains..

Cuisine irlandaise

La cuisine nationale d'Irlande est célèbre pour un grand nombre de recettes de ragoût de bière et de légumes. Considérez les plats irlandais les plus célèbres et les plus populaires:

  • Lard long braisé au chou.
  • Boksti - crêpes avec purée de pommes de terre.
  • Coddle - bacon et saucisses cuites avec pommes de terre et oignons.
  • Ragoût irlandais - morceaux d'agneau, frits puis cuits avec des légumes.

Cuisine galloise

Les recettes galloises sont très faciles à préparer et les ingrédients les plus importants sont les produits laitiers, les pâtisseries, le poisson et la viande, et bien sûr le poireau, qui est le symbole du Pays de Galles. Jetons un coup d'œil à quelques-uns des points forts de la cuisine galloise:

  • Soupe à l'oignon aux légumes.
  • Saumon mariné combiné à la sauce teifi.
  • Tarte feuilletée galloise au poulet et légumes.
  • Canard au miel avec une sauce à la menthe rafraîchissante.
  • Filet de poulet aux pommes cuit au cidre.

Cuisine écossaise

La cuisine nationale des Écossais a été formée sur la base des traditions des peuples celtiques, mais dans son développement, elle a acquis de nombreuses caractéristiques de la cuisine anglaise. Les recettes maison transmises de génération en génération sont très appréciées ici, telles que:

  • Soupe Liki Cocchi - Soupe de poulet avec beaucoup d'oignons et de pruneaux.
  • Soupe de lentilles avec tranches de bacon frit.
  • Skirli - garniture à l'avoine avec oignons frits.
  • Boulettes de viande aux oeufs.
  • Grandes tartes fermées aux abats.
  • Poulet ou agneau aux légumes dans une casserole.

Traditions de la cuisine britannique

Le Royaume-Uni étant un pays multiculturel, sa cuisine est pleine de traditions et de rituels culinaires. Par exemple, les Britanniques préfèrent boire du thé à 17 heures exactement («cinq heures» traditionnel), et les Écossais ne commencent à boire du thé que tard le soir, savourant des bonbons avant de se coucher. Voici les caractéristiques les plus intéressantes de la cuisine nationale de Grande-Bretagne.

  1. Le déjeuner du dimanche est un dîner traditionnel dont la préparation et la conduite sont régies par de nombreuses règles. Le plat principal est de la viande frite ou cuite au four avec un plat d'accompagnement et du pudding pour le dessert.
  2. Chaque repas doit avoir lieu à une heure précise: petit-déjeuner - de 7 à 8 heures du matin, puis le déjeuner suit à 13-14, à 17 heures du soir - un dîner léger et thé obligatoire, et un dîner complet termine la journée à 19.
  3. Toutes les régions du Royaume-Uni sont réputées pour leurs excellents spiritueux, notamment le whisky écossais, le cidre anglais et la bière irlandaise. En outre, les boissons alcoolisées britanniques traditionnelles sont populaires dans le monde entier:
  • «Bloody Mary» est un cocktail à base de vodka et de jus de tomate. La sauce Worcestershire, le sel et le poivre noir peuvent être ajoutés au goût..
  • Le cruchon est une boisson légère et fruitée qui se boit généralement par temps chaud..
  • Pimms - cocktail à base de génie avec limonade et fruits.
  • Punch anglais - un doux mélange de rhum, de vin rouge, de jus et de miel avec une variété d'épices.
  • Le vin chaud est une boisson alcoolisée chaude à base de vin rouge aux épices, qui se boit généralement pendant la saison froide.
  1. Le thé anglais est une autre histoire. Les Britanniques attachent une grande importance au choix des thés, ainsi qu'à la méthode de préparation et de service de cette boisson. Les clubs de thé existent au Royaume-Uni depuis plusieurs centaines d'années, dont certains sont fermés.
  2. Aujourd'hui, dans de nombreux hôtels à travers le monde, vous pouvez trouver "petit-déjeuner britannique complet" au menu. Il se compose d'œufs brouillés, de bacon croustillant frit, de saucisses, de haricots, de tomates et de thé avec du pain grillé tartiné de confiture de baies.

La tradition britannique valorise, et cela est particulièrement évident en cuisine. Malgré le rythme de vie moderne et l'influence des traditions culinaires d'autres pays, les habitants du Royaume-Uni préfèrent la cuisine nationale et les restaurants de la ville adhèrent au régime de repas établi. Des recettes irlandaises, anglaises, galloises et écossaises sont incluses dans le menu quotidien de nombreux pays européens et sont servies dans les meilleurs hôtels et restaurants du monde.

Cuisine britannique
Cuisines nationales
  • Anglais
  • Écossais
  • gallois
  • cornouaillais
  • Irlande du Nord
Cuisine d'outre-mer / fusion
  • Anglo-indienne
  • Anguillian
  • Curry Balti
  • Bermudien
  • Îles Vierges britanniques
  • Îles Caïmans
  • les îles Falkland
  • Gibraltar
  • irlandais
  • Sainte-Hélène
  • Hong Kong
  • Pitcairn
  • Montserrat
  • Îles Turques et Caïques